Ordonnance

Le Lundi, 24. février 2020 -
19:00 - 20:00
MDE salle Jean-Moulin

En 2018, 45% des Français ont consommé au minimum un médicament par jour. Les spécialistes de la santé se retrouvent aujourd’hui confrontés à une population " accro aux médicaments ". Selon Ipsos, 25% des consultations pourraient se terminer sans ordonnance. En interrogeant les individus, on se rend bien compte qu’ils seraient prêts à changer leurs modes de vie pour consommer moins de médicaments (environs 83%). Malheureusement, les dangers de médications sont encore trop peu abordés et la pression du lobby pharmaceutique vient freiner cette évolution. Le médicament est le 4e plus gros contributeur à l’économie, il représente près de 56 milliards d’euros. Ça puissance financière, lui permet d’exercer ce qu’on appelle un " lobbying intensif ", et de faire en sorte d’orienter le comportement de prescription des médecins et de l’automédication via son marketing. 

Les deux acrobates, que nous appellerons maintenant "patients", viendront représenter l'impact des médicaments sur le comportement et ses dangers dans un contexte où le lobby pharmaceutique fait pression, et contrôle. 

Entrée libre

Financement FSDIE